Les mécanismes d’un jeu de société, C’est quoi ?

Définition : Un mécanisme est une combinaison, un agencement de pièces, d’organes, montés en vue d’un fonctionnement.

La mécanique d’un jeu c’est l’ensemble des actions du joueur qui vont faire évoluer le jeu

Attention les règles, c’est ensemble de consignes écrites pour établir le déroulement d’un jeu. Elles instaurent les actions et les contraintes que chaque joueur devra respecter et elles doivent être expliquées à chacun d’entre eux avant le début du jeu.

La  » mécanique  » de jeu, par l’intermédiaire de son matériel, est présenté entièrement pour pouvoir être manipulé. En suivant les règles du jeu, les joueurs actionnent eux même la mécanique du jeu.

Un jeu de société peut être composé de plusieurs mécanismes de jeu. Plus le jeu possède de mécanismes, plus le jeu se complexifie et augmente la durée d’une partie généralement

En regardant le marché des jeux de société modernes, on se rend compte que la plupart proposent différentes mécaniques de jeux.

Voici une liste, plus ou moins exhaustive :

  • Placement d’ouvriers : En plaçant mes pions sur le plateau, j’active des actions (Ex : the river)
  • Placement de tuiles : En posant des tuiles, on gagne des points (Ex : Cacao)
  • Objectif secret : Objectif permettant au joueur qui le connait de gagner des points supplémentaires (Ex : via nebula)
  • Bluff : Réussir à tromper l’adversaire en lui faisant croire quelque chose (Ex : Poker des cafard)
  • Stop ou encore: Soit je décide d’arrêter de jouer, soit de continuer pour gagner plus de points, d’éléments de jeu mais cela est plus risqué (Ex : strike)
  • Course : Le premier arrivé sur l’objectif remporte la partie (Ex : imaginarium)
  • Connexion : En connectant des éléments / cartes, je gagne plus de points ou de ressource (Ex : fertility)
  • Combinaison : En associant des éléments / cartes, j’augmente ma force et potentiellement mes chances de victoire (Ex : Splendor)
  • Deviner : En devinant ou en faisant deviner des éléments, des mots, on gagne des points (Ex : Concept)
  • Construction : En récoltant des ressources, on peut développer et construire son jeu (Ex : fertility )
  • Coopération : Les joueurs jouent contre le jeu ou contre un seul joueur (Ex : saboteur)
  • Alliance et trahison : En montant des alliances avec des joueurs, on remporte la victoire mais il y a toujours la possibilité de les dissoudre ou de trahir ses alliés (Ex : cerbere)
  • Affrontement :  En attaquant, détruisant son ou ses adversaires, on remporte la victoire (Ex : meeple war)
  • Zone de contrôle : Plus je possède de zone sous mon contrôle, plus j’ai de points ou d’avantages (Ex : Marrakech)
  • Enchères /Majorité : Celui qui mets le plus sur la table (argent, jetons, valeurs des cartes…)  remporte la mise (Ex : Isle of Skye)
  • Dés :  Lancer les dés permet de faire des mouvements ou des actions (Ex : Wazabi)
  • Gestion du temps : Chaque coup joué fait avancer le temps et donc la partie qui est limité en nombre de coup (Ex : The island)
  • Négociation (Ex : rencontre cosmique)
  • Programmation : Avant de jouer, on choisit parmi les différentes actions possibles (Ex : Myrmes)
  • Mémoire : En retenant les différents éléments / cartes du jeu, on  remporte des éléments, cartes ou des points de victoire (Ex : le bois des Couadsous)
  • Imagination : En apportant le fruit de son imagination, on fait évoluer le jeu avec la possibilité de gagner (Ex :When i dream)
  • Connaissances : L’équipe ou le joueur étant le ou la plus cultivé augmente ses chances de remporter la partie (Ex : Zik)
  • Deck Building / Construction de deck : En acquérant tout au long de la partie des cartes, des éléments, on construit son jeu (Ex :La vallée des marchands)
  • Plis / Levées : En remportant un pli ou une levée, vous augmentez vos points ou vos malus (Ex : Eternity)
  • Équilibre : Les différents éléments du jeu sont en équilibre les uns par rapport aux autres (Ex : Décrocher la lune)
  • Adresse : Plus un joueur est adroit plus ses chances de remporter la victoire seul ou en équipe augmente (Ex : suspend )
  • Observation : En observant bien les différents éléments du jeu, on augmente ses chances de victoire (Ex : twin it )
  • Draft : C’est le fait de constituer son jeu à partir d’une base tirée aléatoirement. Chaque joueur a une main de cartes ou de tuiles, chaque joueur en sélectionne une qu’il va souhaiter garder et fait passer le reste des cartes. On recommence jusqu’à constitution de la main de départ. (Ex : bunny kingdom)

Le Deck Building c’est quoi ?

Le deck building est une mécanique de jeu où l’on constitue (« construire » en anglais « to build ») son paquet de carte en jouant ( « deck » est la traduction de « paquet de cartes »). Dans la ludothèque de l’association :

Soirée jeux du 02/08/2019

Le 02/08/2019 soirée jeux, nous étions 16 joueurs.
Nous avons joué à Key Flow de Richard Breese et Ian Vincent édité par HUCH Spiele, Conan de Frédéric Henry édité par Monolith, decrypto de Thomas Dagenais-Lespérance édité par Scorpion masqué, splendor de Marc André édité par Space Cowboys, Vikings Gone Wild de Julien Vergonjeanne édité par Lucky Duck Games, Great western trail de Alexander Pfister édité par EGGERTSPIELE, Santorini de Gordon Hamilton édité par Spin Master Games, the River de Ismaël Perrin édité par Days of Wonder

Soirée jeux du 26/07/2019

Le 26 juillet de soirée jeux, nous étions 16 joueurs.

Nous avons joué à Zik de Cyril Blondel édité par Blackrock Games, Tokaido de Antoine Bauza édité par Funforge, the River de Ismaël Perrin et Sébastien Pauchon édité par Days of Wonder, Architectes du royaume de l’Ouest de S J Macdonald et SJ Macdonald édité par Pixie Games et Zombie « la blonde, la brute et le truand de Nicolas Normandon édité par Asmodee France

Soirée jeux du 19/07/2019

Nous étions 26 joueurs
Nous avons joué à Gizmo de Phil Walker-Harding édité par Edge Entertainment France, cacao de Phil Walker-Harding édité par Filosofiagames, Shakespeare de Hervé RIGAL édité par Ystari Games, la forêt des frères Grimm de Tim Eisner édité par Lucky Duck Games, black orchestra par Philip duBarry édité par Game Salutes, qwirkle de Susan McKinley Ross édité par IELLO, Tokaido de Antoine Bauza édité par Funforge, splendor de Marc André et Orbis de Tim Armstrong édité par Space Cowboys, Cubirds de Stefan Alexander Catch Up Games, exploding kittens de Shane Small, Elan Lee et Matthew Inman
Édité par Exploding Kittens, ilos de Frédéric Guérard édité par La Boite de jeu, secret d’Hitler, Bahamas de Nicolas Normandon édité par Matagot…

Soirée jeux du 12/07/2019

Hier soir (12/07/2019),nous étions 22, nous avons joué à Zombies: La Blonde, la Brute et le Truand de Nicolas NORMANDON édité par Asmodee France, Villainous de Prospero Hall édité par Ravensburger, Spring Meadow de Uwe Rosenberg édité par Act in games, Marrakech de Dominique Ehrhard édité par Gigamic, qwirkle, little town de Aya Taguchi et Shun Taguchi édité par IELLO, Cerbère de Pierre Buty édité par La Boite de jeu, Victorian mastermind de Antoine Bauza et Eric M. Lang édité par Edge Entertainment France, welcome de Benoit Turpin édité par Blue Cocker, ganymede de Hope S. Wang édité par Sorry We Are French, Vertigo de Sylvie Barc édité par Eurogame.